La fondation Alexander von Humboldt

L'université Humboldt de Berlin (© Picture-Alliance/dpa) Agrandir l'image (© Picture-Alliance/dpa) La fondation Alexander von Humboldtoffre à des chercheurs étrangers hautement qualifiés (postdoc / chercheurs expérimentés) de toutes disciplines la possibilité d'effectuer un projet de recherche de leur choix en Allemagne. Durée de la bourse de recherche: 6 à 24 mois / 6 à 18 mois.A l'échelle mondiale, la fondation entretient un réseau de plus de 26 000 chercheurs de toutes spécialités, issus de plus de 130 pays.

Qui a été le scientifique et humaniste, Alexander von Humboldt?

Il a escaladé le Vésuve trois fois, étudié les Amérindiens et exploré le fond de la Tamise dans un scaphandre. Déjà de son vivant, Alexander von Humboldt était considéré comme l'un des plus grands chercheurs et découvreurs au monde. Il s'est éteint le 6 mai il y a 150 ans.

Né en 1769 à Berlin, Humboldt reçut une bonne éducation. Lui et son frère Wilhelm, qui allait aussi devenir un chercheur réputé et fonder l'université Humboldt de Berlin, furent éduqués par des précepteurs, qui éveillèrent très tôt en Alexander la fascination pour les voyages de découverte. Déjà pendant ses études à l'université de Göttingen, il visita l'Angleterre. Sur le chemin du retour, il s'arrêta quelques jours à Paris, en pleine tourmente révolutionnaire. Alexander décrivit plus tard cette période comme la plus belle de sa vie.

Après que sa mère lui eut légué une fortune considérable, il put enfin réaliser son rêve: voyager à travers le monde. Ses premières tentatives ne débouchèrent pas, mais finalement, le roi d'Espagne le prit à son service et Humboldt put se rendre en Amérique en 1799. Il explora ce continent pendant cinq ans, y étudia notamment un volcan, parcourut 2000 kilomètres sur l'Orénoque et escalada le volcan Chimborazo en Équateur jusqu'à une altitude de plus de 5 700 mètres, brisant un record d'alpinisme, ce qui le rendit aussitôt célèbre dans toute l'Europe. À son retour, Alexander von Humboldt fut célébré comme un héros.

S'étant établi à Paris, il y rédigea une œuvre monumentale portant sur cette période, composée de 36 volumes et d'autres ouvrages scientifiques. Après quelques années à peine, il ressentit à nouveau l'appel du lointain et se lança dans les préparatifs d'un grand voyage en Asie. Le contexte politique ne permit pas de le réaliser; il parcourut cependant l'Italie et l'Angleterre à partir de 1822, et produisit une fois de plus des récits de voyage élaborés. Ses recherches avaient cependant leur prix: en 1827, son héritage s'était épuisé et il dut se mettre au service du roi de Prusse Frédéric-Guillaume III.

C'est alors que débutèrent ses célèbres conférences "Cosmos" à l'université de Berlin. Seulement deux ans plus tard, il se lançait dans une nouvelle grande expédition de recherche, dans le cadre de laquelle il allait parcourir 15 000 kilomètres à travers la Russie, jusqu'à la frontière chinoise. De ce voyage, il ramena notamment un diamant, le premier jamais découvert au-delà des tropiques.

À partir de 1834, il s'attela à la publication de ses conférences "Cosmos". Les premiers volumes connurent déjà tous un énorme succès. Et même si son travail fut entravé par des troubles politiques, il le continua jusqu'à sa mort le 6 mai 1859.

Johann Wolfgang von Goethe, le président américain Thomas Jefferson ainsi que de nombreux autres hommes d'État, scientifiques de réputation mondiale, artistes et savants comptaient parmi ses connaissances.

La fondation Alexander von Humboldt, qui promeut la coopération dans le domaine des sciences entre chercheurs d'exception allemands et étrangers, avec le soutien du gouvernement fédéral et d'autres partenaires allemands et internationaux, a également été baptisée en son honneur.