"RED HAND DAY"

spdfraktion.de (Susie Knoll / Florian Jänicke) Agrandir l'image (© spdfraktion.de (Susie Knoll / Florian Jänicke)) Le délégué du gouvernement fédéral à la politique des droits de l’homme et à l’aide humanitaire, Christoph Strässer, a fait le 12 février 2014, à l’occasion du « Red Hand Day », la déclaration suivante :


« Les enfants sont ceux qui souffrent le plus des conflits armés, à cause de la mort, de la faim, des blessures ou de leur recrutement comme enfants soldats, des raids sur leur maison ou leur école ou encore de la perte de leurs proches.

 Chaque année, le « Red Hand Day » (Action Main Rouge) nous invite à ne pas oublier les enfants soldats qui continuent de souffrir des conséquences des nombreux conflits violents à travers le monde. J’espère vivement que la communauté internationale saisira cette occasion pour attirer l’attention de tous les pays sur le sort de ces enfants qui sont encore plus de 250 000 aujourd’hui.

Malgré les nombreux progrès accomplis ces dernières années, nous devons agir de manière encore plus déterminée. Nous ne pouvons pas nous dérober à cette responsabilité. Car il va de soi que l’on ne garde pas le silence quand des enfants sont forcés de tuer. Le gouvernement fédéral défend par conséquent avec vigueur la protection et la promotion des droits des enfants.

Dans le cadre de différents projets, nous aidons des enfants traumatisés à retrouver une vie sûre et adaptée à leur âge. Que ce soit sur place dans les régions déchirées par les crises ou en Allemagne, nous soutenons des offres de prise en charge et de formation, des traitements thérapeutiques, des mesures de sensibilisation du public sur le thème des droits de l’enfant, ainsi que le dialogue politique avec les parties en conflit.

Le « Red Hand Day » donne l’occasion de protester vigoureusement avec la société civile contre l’utilisation d’enfants soldats. Cette journée d’action témoigne également de la solidarité des enfants avec d’autres enfants. C’est un bon symbole de l’engagement de la société civile. Je tiens à remercier chaleureusement tous les participants de leur mobilisation qui est extrêmement importante. »

 

Contexte :

 

Le « Red Hand Day » vient à l’origine d’Allemagne. C’est l’alliance internationale d’ONG « Coalition to stop the use of child soldiers » (Coalition pour mettre fin à l’utilisation d’enfants soldats) qui a lancé le symbole de la main rouge pour la campagne mondiale contre l’utilisation des enfants comme soldats. La journée d’action a pour but de rappeler l’entrée en vigueur, le 12 février 2002, du Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l’enfant, concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés, et est dédiée à la protestation contre l’utilisation des enfants soldats. Il y est spécifié que les enfants de moins de 18 ans ne peuvent faire l’objet d’un enrôlement obligatoire dans les forces armées. L’Allemagne a ratifié le Protocole le 13 décembre 2004.

Communiqué Presse