Présentation du livre "L’Histoire Germano-Congolaise – La Genèse des États Congolais "

Le 22 avril 14 l’Ambassade d’Allemagne a organisé une présentation du livre sur «L’Histoire Germano-Congolaise » de M. Clément Mutombo.

Après le remerciement de Dr. Wolfgang Manig, l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne aux autorités politiques, académiques et d’autre invités pour leur participation, Prof. Mabiala Mantuba de l’Université de Kinshasa a présenter l’auteur du livre, Dr. Clément Mutombo.

« Clément Mutombo est né à Kananga. Après ses études primaires à Kananga, il fut inscrit à l’Université de Kinshasa, à la Faculté des Sciences Économiques, d’où il sortira avec une licence en démographie. De 1979 à 1980, il effectua un stage de perfectionnement à l’Office Fédéral de la Statistique de Wiesbaden en Allemagne. En 1995, il obtint un diplôme de Master en sociologie et en 2000  un doctorat en sociologie à l’Université de Vienne en Autriche.  De 2001 à 2006, il a été successivement chercheur à l’Université de Vienne puis à l’Université d’Innsbruck. Il vit à Vienne mais son cœur est resté attaché au Congo où il a commencé à enseigner la sociologie à l’Université Officielle de Mbuji-Mayi ».

Dans ses recherches, Clément Mutombo s’intéresse à la sociologie religieuse, spécialement aux mouvements messianiques, et à la sociologie des relations biculturelles.

Le Livre « Histoire germano-congolaise. Une genèse des États congolais. » est publié à Chastre en Belgique, aux Éditions Pistes Africaines, en 2013.

Le plan d’ensemble annonce cinq grandes parties. D’entrée de jeu, l’auteur décrit les prodromes de l’impérialisme afin de chercher à comprendre comment la volonté des puissances européennes de construire des empires coloniaux va affecter le Congo et l’Afrique pendant la période coloniale.

La seconde partie est consacrée à l’influence portugaise en Afrique centrale du XVe au XIXe siècle.

Dans la troisième partie, Clément Mutombo met en évidence le phénomène d’infiltration et de colonisation de fait.

Dans la quatrième partie, Clément Mutombo fait la genèse des mouvements messianiques, précurseurs des indépendances africaines.

L’auteur termine son livre en évoquant la question du rapport entre le pacte de sang et les pratiques internationales, pratique universellement connue. Les éclaireurs européens de la fin du XIXe siècle ont signé plusieurs contrats avec les chefs locaux. L’attention particulière de Clément a été attirée par le pacte germano-congolais qui lie à vie, depuis 1881, les explorateurs allemands Paul Pogge et Hermann von Wissmann, avec le Grand Chef Kalamba Mukenge. Ce pacte de sang est toujours respecté et vivifié, de génération en génération jusqu’à nos jours.

Livre "L’Histoire Germano-Congolaise"

Strugholtz