Évolution positive dans l'Est du Congo

Dans la province éloignée du Maniema, sur le cours supérieur du Congo (Lualaba), il se montre que l'engagement de la politique du développement et d'autres initiatives peuvent bien apporter du positif. Ceci est le résultat d'une visite de l'Ambassadeur Dr. Wolfgang Manig et du responsable de la coopération économique à l'ambassade d'Allemagne, Mr. Simon Stumpf, à Kindu, le chef-lieu de la province, du 11 au 14 mai 2015. La raison de ce voyage a été, entre autres, l'inauguration d’un nouveau centre de santé dans les environs de Kindu financé avec des fonds de micro-projets  de l’ambassade, ce qui va permettre d’améliorer l’accès aux services de santé à plus de 10.000 personnes.

La province  de Maniema, créée en 1988 à partir de la  province du « Grand Kivu » dans l’Est du Congo, avec plus de 130 000 km2 et plus de 2 millions d’habitants, a été dans le passé un théâtre de tristesse pendant les guerres du Congo. Toutefois, cela appartient au passé et entretemps, la coopération allemande au développement a fait comme un des rares donateurs une contribution importante à la réintégration des enfants-soldats par la formation professionnelle, à la reconstruction des infrastructures (routes, les marchés, les petites entreprises) et grâce à une gestion durable de la forêt non seulement à la protection de la biodiversité exceptionnelle de la province, mais aussi à la création des revenus pour la population.  En outre, des impulsions privées de l’Allemagne telles que l’initiative "l'éducation sans frontières" encouragent jeunes étudiants diplômés du Maniema à l'initiative personnelle et favorisent la prise de la confiance en soi des jeunes dans le Maniema. A l'avenir, l'ambassade continuera à soutenir activement que les projets réussis au Maniema puissent être transférés dans d'autres parties du pays, en particulier dans les domaines de la formation professionnelle et de la foresterie.

Malgré tous les déficits: Dans l'est du Congo, il y a aussi des développements encourageants!

Accès aux services de santé