La construction des routes est un travail pour la paix : L'Allemagne soutient la construction de routes dans l'Est du Congo

L’Ambassadeur Wolfgang Manig, ensemble avec le Gouverneur de la Province du Maniema, Mr Pascal Tutu Salumu, a inauguré la première partie restaurée de la route nationale 31. Le 29 Janvier 2014, un parcours de près de 100 kilomètres entre Lubutu et Yumbi a été officiellement remis aux autorités locales. Le projet comprend également deux bacs qui traversent les rivières Lowa  et Lubutu. La cérémonie a été suivie par de nombreux représentants des autorités gouvernementales et locales congolaises, ainsi par le directeur du bureau de la KfW (Banque de développement du gouvernement allemand) à Kinshasa, Mme Karin Derflinger, et le directeur régional de la « Welthungerhilfe » (connu sous le nom « Agro Action Allemande »), Mr Herbert Volbracht, venu de Bonn pour l’occasion.

A travers un accord avec le Ministère du Plan congolais, le gouvernement de l’Allemagne a financé cette première partie de la route avec « Le Fonds pour la Consolidation de la Paix » gérés par la KfW. Ce Fonds a été déjà mis en place en 2007 de la part du gouvernement allemand pour des projets de ce type. L'ONG allemande " Welthungerhilfe " avait obtenu le contrat de construction de la route nationale numéro 31 et de deux bacs de traversée.

Dans son discours l’Ambassadeur Manig a comparé la construction avec la lutte des forces militaires de la RDC et de la MONUSCO contre les rebelles dans les provinces orientales de la RDC. Tous les deux servent la stabilité, qui à son tour est une condition préalable pour le développement économique et la paix durable. La population locale fait déjà les premiers pas de réadaptation à une amélioration sensible de leurs conditions de vie : La production agricole est en train de se développer, les aliments qu'ils produisent peuvent être amenés aux marchés. Auparavant, la route était à peine passable et ceci seulement en vélo ou en moto.

La réhabilitation de la route est très ambitieuse. Pour des raisons de sécurité, le personnel et les équipements ont dû être évacués à plusieurs reprises. L'incertitude géologique a aussi souvent été un défi pour les ingénieurs. Vu que les vieilles structures de ponts ne pouvaient plus être utilisées pour le trafic lourd, il fallait assembler sur place et au milieu de la forêt des grands éléments de ponts flottants pour construire deux bacs de traversée.

Bientôt la « Welthungerhilfe » commencera la construction de la deuxième partie de la route. Jusqu’à mi- 2015, la ville de Punia devrait être atteinte. Ainsi, à travers la connexion au réseau routier, la province du Maniema pourra être attente dans une large mesure.

La réhabilitation restauration de la route est une autre preuve que le Gouvernement de l’Allemagne prend au sérieux son partenariat avec la RDC. Grâce aux projets d’infrastructures et les activités menées dans le secteur agricole, la paix peut être concrètement tangible pour la population locale et créer une alternative au conflit et à la violence.

Construction de routes dans l'Est du Congo

FCP