Protection de la forêt tropicale et de la biodiversité, et rendre le progrès économique durable.

Le ministre de la Coopération économique et du Développement Dr. Gerd Müller a visité la République démocratique du Congo du 11 au 12 Mars 2015. La République démocratique du Congo, sept fois la taille de l'Allemagne, est considérée comme la clé de la stabilité dans la région. Cependant, malgré ses richesses minérales, il est l'un des pays les plus pauvres dans le monde. 70 pour cent de la population vivent en dessous du seuil absolu de la pauvreté.

Sur ce, le ministre fédéral Müller a déclaré: «L'objectif de notre coopération est que la richesse des ressources naturelles soit utilisée pour le développement du pays et donc pour servir toute la population du Congo. Les recettes et les dépenses publiques doivent être transparentes dans le secteur des matières premières et servir au bien-être de la population. Mais les chaînes globales de la création des valeurs sont également importantes: Il n’est pas acceptable que le traitement rentable des matières premières soit exclusivement réalisé à l'extérieur des pays d'origine. Nos besoins de consommation ne peuvent pas être satisfaits sur le dos des travailleurs et des enfants africains exploités dans les mines de coltan. » Par conséquent, le ministre fédéral Müller a été informé lors de son voyage sur des matières premières certifiées dans le cadre de la  coopération allemande au développement, qui servent, par exemple, à la fabrication des Fairphones.

Il a en outre soulevé dans la conversation avec le Premier ministre Matata Ponyo, comment le développement économique du pays peut être promu durablement – L’Allemagne va étendre son engagement dans ce domaine.

Au centre de ces entretiens ont également été la protection des forêts tropicales et la biodiversité dans le bassin du Congo. Le Bassin du Congo est la deuxième plus grande forêt tropicale au monde, avec une biodiversité unique. La moitié de toutes les espèces animales vivant en Afrique se trouve ici. L'Allemagne soutient la région du Bassin du Congo dans la préservation des forêts tropicales et dans la protection de la biodiversité. Les partenaires sont en plus de la RD Congo et le Cameroun, la Commission des Forêts d’Afrique Centrale COMIFAC, dans laquelle dix États ont uni leurs efforts  pour protéger les forêts

Ministre Müller: «Nous devons préserver les forêts tropicales comme les poumons de la planète. Elles absorbent le CO2 et ont donc  une influence décisive sur notre climat. La protection des forêts ici offre un énorme potentiel pour atteindre l'objectif des deux degrés centigrades. En outre, le reboisement dans les régions arides est particulièrement une contribution majeure pour améliorer l'approvisionnement alimentaire et ainsi de réduire la pauvreté ".

Avant son voyage vers le Cameroun, le ministre Müller a également rendu hommage aux employés congolais et allemands de la coopération allemande au développement, qui contribuent de manière significative au fait que l'Allemagne est un partenaire fiable de cette région-clé de l'Afrique.


Ministre Müller de la Coopération économique allemande en RDC