L’engagement de l’Allemagne au Conseil des droits de l’homme de l’ONU

Menschenrechtsrat der Vereinten Nationen, Schweiz/Genf Agrandir l'image (© picture alliance) Le Conseil des droits de l’homme à Genève

 L’Organisation des Nations Unies considère la protection et la promotion des droits de l’homme comme l’une de ses missions prioritaires. Le Conseil des droits de l’homme joue à cet égard un rôle central dans le système des Nations Unies. Il a été créé en 2006 pour succéder à la Commission des droits de l’homme de l’ONU.

 

L’Allemagne, membre du Conseildes droits de l’homme

 L’Allemagne y a siégé en tant que membre fondateur de 2006 à 2009. Aux yeux de l’Allemagne, le Conseil des droits de l’homme est l’institution internationale centrale pour la protection des droits de l’homme et le développement des normes en la matière. Depuis janvier 2013 et jusque fin 2015, l’Allemagne est à nouveau membre du Conseil. Le 28 octobre 2015, elle a été réélue directement par l’Assemblée générale avec 174 voix pour un mandat consécutif de 2016 à 2018. M. Steinmeier lors de son discours devant le Conseil des droits de l’homme Agrandir l'image M. Steinmeier lors de son discours devant le Conseil des droits de l’homme (© Photothek/Trutschel)

Frank‑Walter Steinmeier lors de son discours devant le Conseil des droits de l’homme

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Frank‑Walter Steinmeier a participé le 3 mars 2015 à l’ouverture de la 28e session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Dans son discours devant le Conseil, M. Steinmeier a souligné que sans la paix, il ne pouvait y avoir de droits de l’homme, et inversement, que sans droits de l’homme, il n’y avait pas non plus de paix possible.

Pour en savoir plus sur l’intervention de M. Steinmeier au Conseil des droits de l’homme (en anglais)

L’intégralité du discours prononcé par Frank‑Walter Steinmeier devant le Conseil (en anglais)

 (© Ministère fédéral des Affaires étrangères)