Message de Frank-Walter Steinmeier, ministre fédéral des Affaires étrangères, à l’occasion de la fin du ramadan, le 16 juillet 2015

Ornement oriental pour Aïd Al Fitr Agrandir l'image Aïd Al Fitr marque la fin du ramadan, le 16 juillet 2015 (© colourbox.de)

Message de Frank-Walter Steinmeier, ministre fédéral des Affaires étrangères, à l’occasion de la fête de la rupture du jeûne (Aïd Al‑Fitr) marquant la fin du ramadan, le 16 juillet 2015

Aux musulmanes et musulmans du monde entier, je souhaite de tout cœur une bonne fête de l’Aïd Al‑Fitr.

Dans leur vie à tous, le ramadan est un grand moment de recueillement spirituel. Il invite à une réflexion sur le respect mutuel et la tolérance et envoie, bien au‑delà de la cellule familiale, un message de miséricorde envers tous les êtres humains.

Et pourtant, cette année encore, il ne sera pas donné aux musulmans de nombreux pays de célébrer la fin de leur mois saint dans la paix. Je souhaite donc beaucoup de force tout particulièrement à tous ceux qui souffrent de la guerre et des conflits. Mes pensées vont vers eux et vers leurs familles.

La paix, la liberté et un bon développement associant un grand nombre de personnes ne peuvent prospérer là où règnent l’étroitesse d’esprit, le fanatisme et la haine. C’est ce que nous montrent les bouleversements dramatiques auxquels nous assistons dans de nombreuses régions de la planète. C’est pourquoi nous devrions tous saisir cette occasion de la fin du ramadan pour œuvrer côte à côte en faveur d’un vivre ensemble dans la paix et la tolérance. Je vous invite, indépendamment de nos origines, de nos langues et de nos religions, à assumer une responsabilité commune pour un monde où il fait bon vivre.

Je vous souhaite de nouveau de tout cœur une bonne fête de l’Aïd Al‑Fitr !

(signé) Frank-Walter Steinmeier

Message de Frank-Walter Steinmeier, ministre fédéral des Affaires étrangères, à l’occasion de la fin du ramadan, le 16 juillet 2015

Auswärtiges Amt Berlin