Le Prix de l’avenir récompense la technique solaire et d’éclairage innovatrice

Deutscher Zukunftspreis Agrandir l'image Les pionniers en nouvelles technologies: le professeur Karl Leo, Jan Blochwitz-Nimoth et Martin Pfeiffer (de g. à dr.) ont reçu le Prix allemand de l’avenir 2011. (© Deutscher Zukunftspreis/Ansgar Pudenz) L’efficacité des sources lumineuses est faible et va bien souvent de pair avec une forte perte d’énergie. Trois chercheurs de Dresde ont cherché à résoudre ce problème. Ils ont mis au point une électronique organique performante permettant, par exemple, de multiplier les applications des diodes électroluminescentes et des capteurs solaires et de faire baisser leur coût. Pour cette innovation, ces trois physiciens se sont vu remettre le Prix allemand de l’avenir 2011 des mains du président fédéral, Christian Wulff, le 14 décembre à Berlin. Décerné depuis 1997, cet Oscar allemand de l’innovation, est doté de 250 000 euros. Il est considéré comme étant la plus importante distinction en matière de nouvelles technologies issues de la recherche allemande et aptes à fournir des produits commercialisables.

En électronique, nombre de technologies d’avenir sont basées sur les semi-conducteurs cristallins. Mais le traitement de matériaux tels que le silicium est complexe et coûteux. C’est pourquoi l’équipe du professeur Karl Leo qui dirige l’Institut de photophysique appliquée de l’Université technologique (TU) de Dresde et l’Institut Fraunhofer des microsystèmes photoniques (IPMS) de Dresde, a misé sur des matériaux organiques en améliorant leurs qualités de semi-conducteurs. Ce faisant, les chercheurs sont parvenus à transformer des matières synthétiques pour pouvoir les utiliser dans une grande variété de produits. Ils ont mis au point des diodes électroluminescentes organiques (OLED) qui génèrent plus de lumière que les tubes luminescents ainsi que des capteurs solaires organiques dont le rendement est tel qu’ils constituent, pour certaines applications, une alternative aux capteurs au silicium.

Aux yeux du professeur Karl Leo, l’électronique organique est une technologie qui « transformera notre vie ». La vision réaliste des scientifiques de Dresde, ce sont par exemple des éclairages à grande surface pouvant être placés comme une deuxième peau aux endroits les plus divers. Des capteurs solaires minces et transparents pourraient, en outre, être intégrés à l’avenir dans les voitures, générant du courant solaire pour le climatiseur, ou utilisés en poche pour le lecteur MP3.

© www.magazin-deutschland.de

Le Prix de l’avenir récompense

Hamburger Hafen