Projets de foot dans le monde entier (1) : Le football féminin arabe prend son envol

Il n’y a pas qu’en Allemagne qu’on attend avec une impatience croissante la Coupe du monde de football féminin. Des projets de football s’adressant aux femmes et aux filles ont été initiés dans le monde entier par le Goethe-Institut, les ambassades d’Allemagne et des organisations humanitaires. 

Comment le tournoi « ARABIA 2010 », qui s’est tenu à Bahreïn, a donné des ailes au football féminin dans le monde arabe. Jubel der jordanischen Turniersiegerinnen Agrandir l'image (© Martin Fürst)

Le football féminin a longtemps été considéré comme une discipline sportive marginale dans le monde arabe. Cependant, le tournoi « Women’s Football Cup ARABIA 2010 », qui a eu lieu en octobre dernier dans la capitale de Bahreïn, Manama, a changé cela. Le ministère fédéral des Affaires étrangères et la General Organization for Youth and Sports (ministère bahreïnite des sports) ont organisé, sous le slogan « On the Road to Germany », ce championnat international auquel participaient des équipes provenant de huit États arabes. L’enjeu pour les femmes de Bahreïn, d’Égypte, d’Iraq, de Jordanie, du Liban, des territoires palestiniens, du Qatar et de Syrie n’était pas seulement de remporter le tournoi et de s’assurer un bon rang au classement mondial de la FIFA. Les gagnantes se méritaient également la participation à un camp d’entraînement en préparation de la Coupe du monde en Allemagne.

Les équipes étaient donc particulièrement motivées. C’est finalement la Jordanie qui, sous les encouragements et les applaudissements des groupes de supporters, a remporté le trophée du tournoi dans un match 1-0 contre l’Égypte. L’équipe du pays hôte a remporté la troisième place dans un match 5-1 contre l’équipe palestinienne. Cependant, « Arabia 2010 » était plus qu’un simple événement sportif. La présidente du comité organisateur de la Coupe du monde féminine de la FIFA 2011, l’ancienne joueuse étoile Steffi Jones, a parlé dans son discours d’ouverture, d’un « envol du football arabe » et d’un « signal fort ».

Effectivement, le tournoi a beaucoup fait parler de lui dans les médias de la région et les nouvelles des matchs ont régulièrement fait les manchettes. Certaines équipes, dont celle du Qatar, par exemple, n’avaient encore jamais participé à un tournoi officiel de la FIFA. « ARABIA 2010 » leur a permis d’accumuler de précieuses expériences dans un contexte de tournoi international et d’obtenir une plus grande reconnaissance dans leurs pays, où le football féminin relève parfois encore du tabou.

ARABIA 2010